Dispositif d’Accompagnement de Proximité de l’Eure

Adresse : 51 rue Romain Rolland – 27000 EVREUX
Téléphone : 02 32 38 01 38
Mail : dape@abriasso.org
Responsable du pôle médico-social : Sophie BOCQUET MESNIL
Personnes référentes : Médecin Sylvie CHASTAN

 

      13 places

 

Suite à une réponse à un appel à candidature « Logement et publics spécifiques », l’ARS, le Conseil Général, le SPIP et la DDCS ont retenu le Dispositif d’Accompagnement de Proximité de l’Eure présenté par l’association l’ABRI.

 MISSIONS

Ce dispositif expérimental offre un accès au logement en petite unité de vie communautaire de 2 à 3 personnes en tant que lieu médian, une passerelle entre la sortie d’établissement pénitentiaire, le Centre Hospitalier de Navarre et le CHRS ou post-CHRS, permettant d’évaluer la capacité des personnes à aller vers, de récupérer leur autonomie et de faciliter par la suite l’inclusion sociale et le retour à la citoyenneté par la mobilisation du droit commun et par la construction d’un accompagnement médico-social spécifique.

Le DAPE, par un travail d’accompagnement pluridisciplinaire de personnes au plus près des conditions de vie autonome, constitue un sas favorable à l’observation permettant ainsi, à terme, l’orientation la plus favorable et donc la plus durable.

Les objectifs du Dispositif d’Accompagnement de Proximité de l’Eure sont les suivants :

  • Proposer 8 unités de vie (soit 23 places) aux personnes (hommes et femmes) souffrant de pathologie psychiatrique, psychique, dont 6 places pour les sortants de détention et 2 places pour les personnes vieillissantes.
  • Offrir une réponse nouvelle et adaptée aux problématiques psychiatriques.
  • Faciliter l’insertion des personnes atteintes de troubles et handicaps psychiatriques dans les dispositifs de droit commun et/ou complémentaires.
  • Proposer un accompagnement global de proximité renforcé et adapté à la pathologie.
  • Offrir aux personnes accueillies une stabilisation.
  • Aider à la réinsertion  en accompagnant les personnes dans leurs démarches d’accès aux droits, à la vie quotidienne.
  • Aider les personnes à trouver une solution de logement ou d’hébergement durable et adapté.
  • Aider la personne à accepter sa maladie.
  • Accompagner les personnes vers l’observance thérapeutique.
  • Réaliser un suivi et une évaluation du projet de vie.

 PUBLIC ACCUEILLI

De couverture départementale, ce dispositif accueille des personnes (hommes et femmes) ayant des problématiques psychiatriques, des personnes sortantes de détention.

 DUREE DE SEJOUR

La durée de l’accompagnement est de 6 mois renouvelable une fois. Cette durée sera définie et formalisée en lien avec les personnes accueillies sur la base d’un projet individuel.

 FORME D’HABITAT

Situé au 51 rue Romain Rolland à Evreux, ce dispositif est constitué de 8 appartements de type T4, totalement équipé, avec un accès pour personnes à mobilité réduite. Un appartement au rez-de-chaussée permet l’accueil et l’hébergement de personnes handicapées et/ou vieillissantes. Chaque appartement est constitué de trois chambres individuelles, de sanitaires et de pièces de vie collective (cuisine, salle à manger).

Placées au plus près des conditions de vie « ordinaire », les personnes accueillies peuvent bénéficier de l’APL par la contractualisation d’une convention d’occupation temporaire.

 MODE DE FONCTIONNEMENT

Assurant une présence de professionnels 24h/24 et 7j/7, ce dispositif permet d’évaluer la capacité des personnes à aller vers, de récupérer leur autonomie et de faciliter par la suite l’inclusion sociale et le retour à la citoyenneté par la mobilisation du droit commun et par la construction d’un accompagnement médico-social spécifique.

Ce dispositif d’accompagnement est pensé en vue de rapprocher les personnes accueillies au plus près des conditions de logements autonomes et ainsi favoriser le chez soi. Propice à la convivialité, au partage et aux échanges entre personnes, équipes et environnement, les lieux sont confondus dans l’habitat de droit commun, évitant ainsi la stigmatisation.

La particularité de ce dispositif, au-delà de l’offre de logement, est de favoriser la reprise progressive d’une sociabilité, en dehors de la pratique hospitalière ou pénitentiaire.

L’appropriation de l’habitat est indissociable de la notion « d’habiter » et de « l’habiter ». Cela passe par le social et la colocation (le logement mais aussi le « vivre ensemble »), qui est un domaine en soi et aussi un aspect des autres domaines (mobilité, santé, bien être, paiement du loyer, relation de voisinage, activité …).

 MODALITES D’ADMISSION

Pour le volet social, le dossier de demande d’admission est à adresser au SIAO.

Un  dossier médical cacheté par précaution de confidentialité et du respect du secret médical est à adresser au médecin du DAPE (51 rue Romain Rolland, 27000 EVREUX).

 Une commission est constituée de :

  • Un représentant du SIAO
  • Un intervenant du SAO du territoire
  • Un CIP du SPIP
  • Un représentant du CCAS d’Evreux
  • Un représentant des structures d’hébergement
  • Un représentant des bailleurs
  • Un médecin du CHS de Navarre intervenant au sein du dispositif
  • Un représentant de RESPIRE
  • Un représentant du CLIC
  • Deux représentants de l’équipe médico-sociale du DAPE
  • Chef de service du pôle médico-social de l’ABRI

 SORTIE

L’accompagnement proposé dans le cadre du DAPE, en travaillant sur l’habitat et l’habiter, favorise l’observation afin de déterminer si la personne est apte à vivre au sein d’un logement autonome, le type de prise en charge médicale ou si la personne nécessite d’être orientée vers un logement ou une structure adapté. (résidence d’accueil, ESAT, foyer logement, EHPAD, …)

 GOUVERNANCE

Un comité opérationnel se réunit une fois par mois. Ce comité est composé d’un ou plusieurs professionnels des EHPAD, de RESPIRE, du SPIP de l’Eure et de membres de l’équipe en charge de l’accompagnement des personnes hébergées au sein de la structure.

Enfin, un comité de suivi du projet réunissant la DDCS, l’ARS, le Conseil Général, les CCAS, le CHS de Navarre et le SPIP renforce la validité du projet dans le cadre de cette expérimentation et permet par un effet levier de faire émerger des solutions d’avenir.

 EQUIPE

L’équipe est composée de deux travailleurs sociaux (CESF, Educateur Spécialisé), d’une infirmière, d’une aide médico-psychologique, d’un agent de service, de trois surveillants de nuit, d’une psychologue, d’un médecin psychiatre et d’un agent d’accueil. Un encadrement technique est assuré par le chef de service du pôle médico-social. Enfin, des mutualisations peuvent avoir lieu avec le personnel des Lits Haltes Soins Santé (LHSS) présent au sein de la structure et des différents services de l’association.

 REFERENCES REGLEMENTAIRES

Projet expérimental.